Hallux valgus : Comment soigner cette déformation du pied ?

L’hallux valgus, dit aussi l’oignon du pied, est une déviation du gros orteil vers l’extérieur. Il est généralement dû à l’hérédité, à l’âge, et peut être accentué par le port de chaussures serrées et/ou à talons. Plus la déformation est importante, plus il engendre des douleurs vives, accentuées par la marche.

 

L’hallux valgus et ses symptômes

Cette déviation anormale du gros orteil vers l’extérieur, soit vers le 2ème orteil, est à la fois inesthétique et douloureuse. L’articulation métatarso-phalangienne, qui relie le 1er métatarsien (l’os du gros orteil) et la 1ère phalange est déformée avec l’apparition d’une boule sur le bord interne du pied d’où la bosse de l’avant pied gauche et/ou droit qui rappelle un oignon. La 1ère phalange du gros orteil est alors déviée de son axe normal. Cet angle de déviation se nomme l’angle valgus. Nous verrons par la suite, selon cet angle, le stade de l’hallux valgus. Parfois indolore, l’hallux valgus fait souvent souffrir à la marche. L’”oignon” frotte au niveau de la chaussure et un épaississement de la peau (comme un cor) se forment. Cela peut aussi entraîner une inflammation dite bursite. L’hallux valgus est alors rouge, chaud et douloureux. Il devient donc compliqué de se chausser. Il est, par la suite, impossible de prendre appui sur le gros orteil, et les autres orteils prennent alors la relève ce qui aggrave la déformation de l’avant-pied. S’en suit l’apparition de durillons sur la plante du pied et de cors sur les orteils latéraux. Les orteils se mettent alors en “griffes”.

 

Les différents stades de l’hallux valgus

L’angle valgus, ou l’angle de déviation entre l’axe du 1er métatarsien et la 1ère phalange, renseigne sur la sévérité de l’hallux valgus. L’angle valgus est inférieur à 20°. L’hallux valgus est léger. Phalange du gros orteil et métatarse sont toujours correctement emboîtés. L’angle valgus est entre 20 et 40°. L’hallux valgus est modéré.

Le gros orteil se dirige vers l’extérieur du pied. Phalange et métatarse ne s’emboîtent plus correctement. Gros orteil et second orteil entrent en conflit. L’angle valgus est supérieur à 40°. L’hallux valgus est sévère.

Le gros orteil passe sur ou sous le 2ème orteil. Cette déviation peut être amplifiée par de l’arthrose jusqu’à une luxation complète de l’articulation métatarso-phalangienne qui perd alors sa fonctionnalité.

 

Fréquence et causes de l’hallux valgus

En France, l’apparition d’un hallux valgus concerne 30% de la population d’un certain âge (40-50 ans) et seulement 2% d’enfants. A savoir qu’il touche principalement les femmes (90 à 95%) et bien souvent entre 40 et 50 ans (95% des cas), soit l’âge de la ménopause.

 

Les causes de l’hallux valgus

En d’autres termes, l’hallux valgus concerne plus sérieusement : les femmes ; les personnes avec des parents présentant un hallux valgus (il est héréditaire dans 25% des cas) ; les avant-pieds larges et un gros orteil long (pied égyptien) ; les personnes portant des chaussures à bouts étroits, à talons hauts (ce n’est pas le facteur principal mais il favorise l’apparition d’un oignon à l’avant-pied lorsqu’il y a des prédispositions) ; les femmes ménopausées car les structures fibreuses se relâchent alors ce qui favorise un élargissement de l’avant-pied ; les personnes souffrant d’une maladie neuromusculaire, rhumatismale (comme la polyarthrite rhumatoïde) ou d’une anomalie du collagène.

 

Les différentes formes de pied

Il existe trois formes de pied : le pied grec : il est caractérisé par un 2ème orteil plus long que le gros orteil. Ce type de pied n’est pas prédisposé à voir évoluer un hallux valgus. le pied égyptien : le gros orteil est long et dépasse le 2ème orteil. Il y a de plus forts risques de voir apparaître un hallux valgus au niveau de l’avant pied s’il y a d’autres prédispositions existantes (âge, sexe, hérédité, …). le pied carré : le gros orteil et le 2ème orteil sont de la même longueur. Il y a peu de risque à la formation d’un oignon de l’avant-pied.

 

Protéger ou “soigner” un hallux valgus

Afin de protéger un hallux valgus, éviter son aggravation et soulager les douleurs, il est nécessaire de favoriser : le port de chaussures adaptées (larges et sans talons) avec des protections pour réduire les frottements de la peau contre la chaussure ; faire faire sur mesure par un podologue des semelles orthopédiques, des orthèses nocturnes et des appareillages en silicone (orthoplasties).

 

Les évolutions possibles de l’hallux valgus

Sans traitement, l’hallux valgus s’aggrave et sa déformation s’amplifie. Le gros orteil se dirige davantage vers le 2ème orteil jusqu’à le croiser. Le gros orteil est alors anormalement placé. Il ne peut plus supporter le poids du corps qui est alors pris en charge par les autres orteils.

Ces derniers voient alors apparaître des durillons et des cors, complications de l’hallux valgus. Les autres orteil se recroquevillent en “griffes” et une arthrose au niveau des articulations du pied peut même faire son apparition.

L’articulation métatarso-phalangienne est le siège d’inflammations (bursite) qui se font par poussées assez douloureuses. Une plaie peut apparaître sur l’inflammation et si celle-ci s’infecte, elle peut se propager à l’articulation elle-même (arthrite), et même à l’os pour les cas les plus graves (ostéite), ce qui arrive aux personnes fragiles (diabétiques, …).

Il est donc fortement recommandé de consulter un médecin (podologue) pour soulager les symptômes et, si jugé nécessaire, avoir recours à une intervention chirurgicale pour corriger la déformation de l’avant-pied.

 

L’intervention chirurgicale pour soigner l’hallux valgus

La déformation de l’avant-pied en forme d’oignon, selon son degré de gravité évalué par un podologue (examen radiographique, angle valgus, douleurs, inflammation …), peut donner lieu à la programmation d’une intervention chirurgicale. La chirurgie de l’hallux valgus permet de corriger la désaxation du gros orteil vers l‘extérieur.

Elle éradique les douleurs et rend son rôle propulseur au gros orteil. La chirurgie n’est préconisée qu’en cas de douleurs persistantes avec une déformation importante de l’avant-pied associée à l’apparition d’une complication.

Elle peut être faite en ambulatoire ou nécessiter une hospitalisation de 48 heures avec une anesthésie locorégionale et garrot de cheville. Dès le lendemain, la marche peut être autorisée.

Il est recommandé ensuite de porter des chaussures spéciales (en appui sur le talon) pendant 3 à 4 semaines, et de faire des exercices d’auto-rééducation 15 jours après l’opération pour récupérer une bonne amplitude articulaire. Ceci est préconisé dans le cas d’un adulte.

Le port d’orthèses nocturnes ou d’orthoplasties suffit chez l’enfant pour corriger un hallux valgus et éviter ainsi une chirurgie. Rassurez-vous, il est aujourd’hui possible de stopper les douleurs et de retrouver un pied en pleine forme grâce aux divers traitements selon le stade d’évolution d’un hallux valgus.

Articles Récents